Mises à jour récentes Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Sarra Grira 13:08 le 26 October 2011 Permalien | Réponse  

    Clôture du site des Observateurs de France 24 sur les élections tunisiennes 

    Ainsi prend fin cette aventure tunisienne des Observateurs de France 24, qui ont accompagné la première expérience électorale démocratique de la Tunisie et du printemps arabe. Un moment historique durant lequel les yeux du monde entier étaient braqués sur ce pays. Au moment où nous écrivons ces lignes, les résultats définitifs ne sont pas encore révélés mais l’on sait déjà que le parti islamiste Ennahdha arrive en tête. Cependant, la surprise de ce scrutin n’aura pas tant été cette victoire que ce chiffre à retenir : près de 90% de taux de participation. Neuf mois après le « dégage » adressé à Ben Ali, les Tunisiens ont prouvé leur capacité de mobilisation pour faire de nouveau entendre leur voix.

    L’équipe des Observateurs de France 24 remercie chaleureusement les blogueurs et plus largement les internautes tunisiens qui nous ont accompagnés tout au long de cette belle aventure. Merci aux membres de notre équipe : Fatma Nouri, Thouraya Ferid, Nesrine Hamaici et Shady Ben Slimane pour leur dynamisme et leur enthousiasme. Merci également à Reporters Sans Frontières qui nous a accueillis dans ses locaux fraîchement inaugurés à Tunis. Et merci à tous les témoins de ce processus électoral qui nous ont livré leurs attentes, leurs espoirs et leurs craintes pour la Tunisie de demain.

    Julien Pain et Sarra Grira de l’équipe des Observateurs de France 24.

     
    • Shady Benz 14:41 le 26 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Merci à France 24

    • Mariani 09:53 le 27 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Pourquoi fermé le site dès maintenant?
      Ne peut-il pas être maintenu jusqu’à l’annonce officielle des résultats?

    • TAOUFIK 17:30 le 27 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Je pense que la Tunisie a passé avec succès son examen à la démocratie, le vote s’est déroulé dans un climat serein et bien organisé, le monde entier a salué les performances des Tunisiens.

  • eselle 13:08 le 26 October 2011 Permalien | Réponse  

    Le balcon, Twitter et le téléphone arabe 

    C’est le lendemain des élections, et désormais toute la rue sait que les Observateurs de France24 sont dans le bâtiment. Je fume une cigarette sur le balcon (le siège de Reporters Sans Frontières est un havre non fumeurs à Tunis), et j’entends une voix m’appeler. C’est un homme sur la soixantaine, qui me fait des grands gestes du balcon en dessous. « Avez vous les résultats? », me demande t il. Non, pas encore, je lui réponds. « Il y a un site où ils annoncent que les résultats seront publiés à midi », il insiste. Il me demande d’attendre, et il rentre dans la pièce. Il sort peu après, une note à la main. Il me donne l’adresse du site, et il demande si c’est fiable. Je lui répond que non, ce n’est pas un site officiel, et qu’il faut être très vigilant. Il hoche la tête, et me fait promettre que, si jamais j’ai des nouvelles, de lui en donner. Et, pendant que je termine la cigarette, je me retrouve à réfléchir à cette étrange Tunisie, où les réseaux sociaux ont peut être joué une place fondamentale, car ils ne représentent finalement que la version numérique et à échelle mondiale du téléphone arabe. Mais, tout le monde le sait, le téléphone arabe a ses limites. Les Tunisiens en font les frais aujourd’hui avec les twittos tunisiens les plus acharnés, encore sous le choc des résultats des élections. Ils ont découvert leur propre pays et sont obligés de reconnaître que, dans le jeu démocratique, taper à une, dix, cent portes reste plus efficace que d’envoyer un, dix, cent tweets.  Au final, entre un site internet et une voisine de balcon dans sa pause cigarette, c’est la deuxième qui le remporte.

     
  • Sarra Grira 12:17 le 26 October 2011 Permalien | Réponse  

    Vidéo : réaction de la blogueuse Emna Ben Jemaa aux résultats annoncés des élections 

    Dimanche soir, et bien que les résultats ne soient pas encore connus, le raz-de-marée d’Ennahdha était déjà annoncé. Saisie par cette annonce inattendue, la blogueuse et journaliste Emna Ben Jemaa a tourné cette vidéo, sur l’avenue Bourguiba, en plein centre de Tunis :

     
  • Sarra Grira 11:05 le 26 October 2011 Permalien | Réponse  

    Résultat définitif du vote des Tunisiens à l’étranger 

    Le site de Fhimt.com a publié une infographie qui résume les résultats des votes des Tunisiens à l’étranger :

     
  • Fatma 10:31 le 26 October 2011 Permalien | Réponse  

    Sarah Ben Hamadi : »Aujourd’hui, il faut tirer les leçons de ce scrutin historique » 

    La blogueuse Sarah Ben Hamadi, dont nous avons déjà diffusé le témoignage sur les élections, livre dans ce billet de blog ses premières impressions quant aux résultats des élections constitutionnelles de la Tunisie.

    Le 23 octobre, j’ai voté

    J’ai passé 4 heures sous le soleil pour arriver à la salle de vote. C’était magnifique. Une foule immense et une ambiance très détendue. Tout le monde était fier d’être là. Tout le monde ou presque votait pour la première fois de sa vie.Dès 20h des estimations sur certains bureaux de vote ont commencé à tomber : le parti Ennahdha sort du lot, suivi du FDTL (Ettakatol) et duCPR grande surprise du scrutin. Énorme claque pour le PDP (Parti Démocrate Progressiste, dont le leader Ahmed Néjib Chebbi, 40 ans de carrière politique, de militantisme et d’opposition à Ben Ali, prison et grèves de la faim, ont été vite oubliés à cause d’un petit passage au gouvernement de transition en janvier. Il faut croire qu’on ne se renseigne pas assez sur les gens. On a préféré Ettakatol, le parti du « je ne me prononce sur rien, j’attends de voir l’opinion publique et je suis ».

    Lire la suite sur le blog de Sarah.

     
  • julienpainf24 17:55 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Connaissez-vous Slimane Rouissi, l’homme qui a lancé la révolution tunisienne ? 

    Les médias ont choisi de porter au pinacle les jeunes blogueurs et les « Twittos » de Tunis qui ont participé à la révolution. Pourtant, c’est par une poignée de quadragénaires de Sidi Bouzid que tout à commencé. L’un de ces militants, inconnu du grand public, revient sur ces quelques mois qui ont changé la Tunisie et le monde arabe. Pour de nombreuses raisons, il a le sentiment qu’on lui a volé sa révolution.

    Rencontre avec Slimane Rouissi, par Julien Pain et Sarra Grira.

    Slimane Rouissi dans les locaux de Reporters Sans Frontières à Tunis

    (Lire la suite…)

     
    • Veronika Tobelem 20:30 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Bon courage

    • amad salem 23:38 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      En voilà encore un : « l’homme qui a lancé la révolution » ! Vous n’y allez pas de main morte, Mr Julien Pain de f24. Pourquoi tenez-vous tellement à votre « révolution du jasmin », alors qu’il n’y a jamais eu de révolution en Tunisie mais un putsch militaro-civil ou un coup d’Etat du système ? Pourquoi cherchez-vous en core des « héros » alors que les vrais instigateur du coup d’Etat civil se taisent même si les Tunisiens connaissent certain d’eux ? Que faut-il retenir des assertions de Mr Slimane Rouissi sans les mettre en doute mais en les lisant du bon côté ?
      1)- M Bouzizi n’avait aucune intention de se suicider. C’est un accident malheureux qui arrive tous les jours. Celà on le savait, on en était convaincu, on l’a dit. Vous (les médias français) vouliez un « héros », vous en avez fabriqué un pour vous.
      2)- Ce Bouazizi n’avait rien à voir avec les évènement car il n’y pensait même pas et n’avait ni la volonté ni l’envergure du « révolutionnaire ». Allez-vous fermer cette parenthèse préfabriquée, enfin ?
      3)- Mr Slimane Rouissi concentré les évènements « déclencheurs » dans sa région. Il a limité le groupe à « 50 personnes » tous de sa régions. Ce n’est que le régionalisme qui parle. Les mêmes évènements et plus graves se déroulaient partout en Tunisie. Au moins deux se sont immolés par le feu avant Bouazizi dans deux autres régions différentes.
      3)- Mr Slimane Rouissi se présente comme activiste politique ayant mis l’éteicelle et attisé le feu de sa « révolution ». Certes, il a joué un certain rôle comme syndicaliste d’abord. Donc, il avait la machine UGTT derrière lui. Or, si vous êtes parvenus si facilement jusqu’à lui, votre et votre consoeur, c’est qu’il est connu. Et, s’il était activiste comme il le dit depuis au moins 3 ans, c’est que la police le connaît. Aurait-il passé à travers le filet ?
      4)- Mr Slimane Rouissi parle d’internet et des réseaux sociaux comme moyens de transmission et « héros » de ctte « révolution ». Tout le monde sait qu’internet était surveillé. Tout le monde sait que la communication entre blogueurs et internaute n’a pu se produire qu’après la 3ème apparition de B Ali. Donc, les réseaux sociaux n’ont eu aucun impact sur les évènements surtout que la plupart des tunisiens n s’y intéressaient nullement.
      En conclusion, sans nier le fait que Mr Rouissi ait un joué un certain rôle de mobilisation dans sa région, cette version est trop édulcorée. La vérité est que ni Sidi Bouzid ni tout le sud ni même tout le peuple aurait pu tomber le Parrain et sa famille. Les exemples de « révolutions sont devant vos yeux et fr24 en parle à tout moment. S’il vous plait n’induisez pas vos lecteurs en erreur et n’écrivez pas l’histoire de la Tunisie comme vous la fantasmez.
      Bien à vous et à fr24.

    • ridha khaled 15:55 le 26 octobre 2011 Permalien | Réponse

      En vérité et pour être objectif, il n’est pas le seul à déclencher la révolte de sidi bouzid il y a d’autres cadres de l’ugtt locale qui y ont contribué y compris le propre frère de fadia hamdi mais cette révolte n’a pu se muer en une insurrection populaire qu’avec la résistance de la ville de Kasserine et la grande mobilisation de la ville de Sfax et elle n’a pu aboutir que lorsque les évènements ont gagné la capital donc c’est tout un peuple qui y a contribué
      ce qui est dommage ce que les gens de sidi bouzid votent pour un arriviste de la pire espèce ancien islamiste et bras droit de Ghannouchi, passé du côté du régime et qui faisait l’apologie de Ben Ali sur la chaîne d’Al Jazeera
      aujourd’hui il tient un discours démagogique où il promet monts et merveilles et rêve publiquement de devenir le président de la Tunisie
      beaucoup de travail reste donc à faire et la révolution n’est encore qu’insurrection populaire
      amicalement

      • amad salem 20:41 le 26 octobre 2011 Permalien | Réponse

        Mr Ridha Khaled, votre court texte est récapitulatif. Et on mesure maintenant les mensonges énormes des médias et l’arrivisme opportuniste de ces gens qui s’érigent en « héros ». Toute fois, il faut remarquer que les syndicalistes de Sidi Bouzid n’ont pas fait ce qu’ils ont fait de leurs propres initiatives ni à cause de leur élan « révolutionnaire ». Ils mentent. C’est sous les directives de l’UGTT qu’ils ont « encadré » si cela s’avère vrai. Il faut insister aussi sur le fait que Sidi Bouzid n’a ni fait de révolution ni tombé B Ali, ils tous incapable. C’est Tunis, avant Sfax, qui a pris la relève par les avocats et les juges. Puis, l’UGTT a pris le train en marche, hypocrite comme elle est toujours, mais non pour « faire la révolution » mais bien pour sauver le Système. L’UGTT a vite perdu le contrôle des évènement par l’entrer sur la scène d’autres acteurs qui ont transformé le coup d’Etat en « révolution ».
        Quand à ce déchet, Hamdi, c’est un caméléon qui change de couleur toutes les secondes. C sont les porcs du Golfe qui l’ont monnayé, soutenu et encouragé. Il n’est que le plus vil de leurs valets. Et qui lui a voté ? Ce ne sont que ses semblables de sa région de Sidi Bouzid à Sfax et à ailleurs. Aucun tunisien non originaire de Sidi Bouzid et de sa région n’a voté à ce clown ou même pensé lui voter..

    • Bellanger 11:50 le 2 novembre 2011 Permalien | Réponse

      Merci pour cet article de fond;
      Notre époque a une expérience récente de « révolutions » qui ont abouti à des régimes calcifiés et tragiquement indifférents au sort des peuples. Révolution Russe, révolution Iranienne…Comprendre comment il se peut qu’existe en germe les ingrédients de la dictature dans la révolte du peuple est une donnée historique et politique fondamentale.
      Avant qu’il ne soit trop tard ?

  • Fatma 14:32 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Les listes de la Pétition pourraient être invalidées 

    L’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE) annonce que les listes de « la Pétition  Populaire » pourraient être invalidées.

     
  • Shady Benz 14:23 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Manifestation prévue cet après-midi pour dénoncer les infractions 

    Une manifestation est prévue cet après-midi devant le palais des congrès à Tunis pour réclamer des sanctions exemplaires envers les responsables des infractions observées lors des élections tunisiennes. Un évènement sur Facebook a été lancé, il compte plus que 6000 participants.

     
    • Sghaier Rahma 15:53 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      et c’est quand exactement??

  • Fatma 13:28 le 25 October 2011 Permalien | Réponse
    Tags : , nawaat,   

    Les blessés de la révolution obtiennent gain de cause 

    Un décret loi concernant les blessés de la révolution vient d’être signé à l’instant. Les grévistes de la faim, que nous avions rencontré jeudi dernier, vont être immédiatement pris en charge à l’hôpital militaire: les ambulances sont en route !

     
  • Thouraya Ferid 13:00 le 25 October 2011 Permalien | Réponse
    Tags : ,   

    Selon les résultats approximatifs annoncés hier par les médias, le parti d’Ennahdha sera le premier parti à l’assemblée constituante. Nous avons relayé  les réactions des internautes progressistes qui se désolent de la victoire du parti islamiste. Nous donnons maintenant la parole à un Tunisien qui a voté Ennahdha. Il nous explique pourquoi, selon lui,  son parti a gagné cette élection.

    Sélim,31 ans, nous fait part de son analyse des premiers résultats :

     » Personnellement , la victoire officielle d’Ennahdha ne m’étonne pas du tout. Je pense d’ailleurs que le bombardement médiatique à l’égard d’Ennahdha a joué en sa faveur. Ce parti a toujours été  la cible de moqueries sur Facebook.  Ca n’a fait qu’attiser la curiosité des Tunisiens à l’égard de ce parti. Ca les a incité à vérifier par eux-même la véracité de certaines rumeurs négatives, dont la majorité s’est avéré être de la diffamation pure et simple. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que contrairement à ses « adversaires », qui se contentaient de se définir par opposition à ce parti, Ennahdha a beaucoup travaillé sur le terrain. En effet, nous nous sommes déplacés un peu partout dans le pays, du nord au sud et notre campagne s’est étendue aux zones rurales les plus lointaines et méconnues par certains. Nous avons misé là-dessus. Nous avons présenté nos projets et nos aspirations aux citoyens tunisiens et cela a marché. J’avoue aussi que la passivité des partis progressistes a beaucoup joué en notre faveur. »

    N’hésitez pas à répondre à ce jeune supporter d’Ennahdah.

     
    • Wassim 13:36 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      il a tout a fait raison
      je lui donne tout simplement: un +1!!!!!
      c’est vrai qu’il ya pas mal de rumeurs qui n’ont fait que renforcer le parti islamiste
      autre chose: la diffusion du film sur nessma a fait renaitre dans le coeru des tunisiens leur islamisme
      en effet se faire insulter a la tv et blasphémer la religion de qqn ne plait a personne
      c’est ce qu’ont ressenti les tunisiens ET ILS L’ONT FAIT COMPRENDRE

    • strached 13:38 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      c’est vrai aussi que la nahdha à jouer la carte de l’islam à fond des débuts de meeting en brandissant le coran le discours limites religieux pendant ses meeting il faut être objective aussi le double discours de jebali chourou , etc … la liste est langue j’espere vraiment que la nadha va laisser l’opposition faire son job ….

  • Shady Benz 12:07 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Pourquoi Ennahdha a gagné, et pourquoi ils ne gagneront plus aussi clairement 

    Houssein Ben Ameur, blogueur tunisien et membre du Congrès Pour la République (Al-Mottamar, CPR) analyse les premières annonces de résultats.

    Suite aux résultats préliminaires des élections tunisiennes, qui confirment une tendance que plusieurs avaient prévue depuis des semaines, le raz-de-marée, ou plutôt le tsunami du parti islamiste de droite Ennahdha, semble soulever plusieurs questions et inquiétudes que j’aimerais adresser une partie dans cette courte analyse. Je commence dans cet article par analyser la fulgurante victoire d’Ennahdha, et exposer ma vision du paysage politique tunisien des 10 prochaines années.

    (Lire la suite…)

     
    • Bader 13:29 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Droite/Centre/Gauche encore un clivage absurde franco-centré…

    • Hatem KEFI 18:41 le 26 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Analyse pertinente et très proche de la réalité, n’empêche que une liste viens s’incruster de je ne sais pas d’où, elle fosse les données et entache l’honnêteté (Intellectuelle)de ces élections. « Je parle de AL ARIDHA »
      Autres chose qui à permis à Ennahdha de réussir haut la main les élections, c’est la barrière religieuse qui empêche certains électeurs de regarder autres chose qu’un parti Islamiste.
      Je pense que pour le future, il faut travailler sur ce tabou, il faut contrer Ennahdha sur son propre terrain de jeux, expliquer au gens que Ennahdha ne vient pas d’une loi divine et que c’est un parti politique comme un autre, dorénavant il faut choisir un programme pas une idéologie.

  • julienpainf24 12:03 le 25 October 2011 Permalien | Réponse
    Tags : amami, ,   

    Coup de gueule à l’attention des progressistes 

    Un texte de Gassem Amami publié sur Facebook.

    J’ai vu de nombreux amis à moi – avec qui je croyais partager l’attachement à un idéal progressiste, de gauche et aux droits humains – justifier et défendre  (comme si c’était la plus simple des évidences) la remise du pouvoir post-Ben Ali aux piliers de son régime.

    Je les ai vus n’user du droit de manifester (celui qui ne mène pas le pays droit au mur) que pour défendre les libertés individuelles propres à la classe bourgeoise (je le redis car ils ne manifestèrent jamais contre les violences policières qui ciblaient les jeunes militants, ni pour exiger que les blessés de la Révolution soient pris en charge par l’Etat, ni pour défendre la liberté d’expression de ceux qui n’ont pas l’heur d’être né sous la bonne étoile d’un ciel de banlieue-nord); rendant ainsi aux yeux du peuple, le progressisme, la gauche et la défense des droits humains synonymes de collaborationnisme, de complot bourgeois et d’islamo-phobie.

    (Lire la suite…)

     
    • ridha khaled 12:34 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      bonjour
      je ne sais pas quels types de progressistes vous fréquentez, apparemment il s’agit de fils de bourgeois progressistes de salon et de mode déconnectés de leur pays et ignorant leur peuple, avez-vous fréquenté des syndicalistes progressistes? Avez-vous fréquenté les progressistes enfants du peuple dans les quartiers de misère qui entourent la capitale ou dans le bassin minier? Alors bourgeois progressiste vous garderez vos amis aussi bourgeois que vous qui n’ont jamais connu ni faim ni dénuement…
      Un progressiste garde la ligne celle la plus proche du peuple pas celle la plus proche du pouvoir pas celle des classes favorisées des banlieues chic
      Les enfants du peuple sauront relever le défi pour que la Tunisie aille toujours de l’avant vers plus de démocratie plus de justice et plus de solidarité

  • Nesrina HAMAICI 11:42 le 25 October 2011 Permalien | Réponse
    Tags : , Ennahdah,   

    Les photomontages les plus drôles publiés sur Facebook 

    Ces photos circulent sur Facebook :
    Le nouveau état civile des facebooker tunisiens:
    Bientôt sur Facebook:
    (1) marié avec…….
    (2) marié avec…….
    (3) marié avec…….
    (4) marié avec…….
    Le nouveau médicament « NAHDHALGAN »:
    Le « bulletin des notes » des partis après les examens des élections:
    Un nouveau lit à 5 places sur les marché tunisiens:
     
    • Ben Selma Fredj 12:13 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      ce n’est que maintenant que j’ai commençé à rire mais depuis hier j’avais la flemme

    • Bader 13:24 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      non seulement le camp laicard perd, mais en plus il se croit drôle, continuez comme ça et nahda fera le double aux prochaines élections ! bravo !

  • Fatma 11:24 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Emel Methlouthi rend visite à Rached Ghannouchi 

    Emel Methlouthi, la chanteuse tunisienne, décrit sur sa page Facebook comment elle a réagi par rapport aux résultats préliminaires des élections. Elle est même allé poser ses questions directement à Rached Ghanouchi…

    « Hier soir aprés le Sit-in contre les infractions lots élections et le silence (prévisible) de l’ISIE, j’ai pris mon courage et je suis allée poser mes questions a Rached El Ghannouchi, sur les fraudes enregistrées par son parti, un état laïque musulman, les libertés de croyance, de la femme, le fanatisme, la culture, alors en compagnie des ses ravissantes filles avocate et journaliste disent que tels qu’ils ont souffert de la répression ils respecteront tous les acquis du peuple et lui laisseront tjs le choix et le dernier mot, et qu’ils respecteront tous les points de leur programme économique et social… Discours 5achabi [langue de bois]…? »

     
  • Shady Benz 11:18 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Jendoubi : Les listes qui ont commis des irrégularités seront annulées 

     
    • Ben Selma Fredj 13:13 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      En voilà des décisions justes et reconfortantes

  • Shady Benz 10:16 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Le premier parti aux élections ne représente qu’un quart des Tunisiens 

    Par Riadh Zaoui

    Contrairement aux apparences une première analyse des résultats montre que le taux de participation global par rapport aux 7,2 millions d’électeurs potentiels n’est pas aussi important que l’on dit. Il se situerait aux alentours de 55%.
    1. Cela signifie que le parti le plus important à l’assemblée constituante s’avère représenter aux alentours d’un quart des tunisiens, pas plus. Soumettre à référendum la constitution qui sera adoptée par l’Assemblée devient obligatoire.
    2. Autre constatation, El Aridha et El Moubadara auraient ensemble environ 20 sièges ce qui correspond au poids résiduel de l’ex RCD dans le pays.
    3. Les démocrates en rang dispersé, ont failli. Le PDP a bloqué il y a 3 mois toute tentative de rapprochement, brouillant l’esprit développant dans l’inconscient des autres partis, qu’il fallait se compter et qu’on pouvait y arriver seul.
    4. L’absence d’expérience politique y compris des pseudo grands partis comme Ettajdid ou le PDP a joué un grand rôle : ils ont été incapable de mobiliser les observateurs dans les bureaux des quartiers populaires et dans la campagne. Cela a permis « de montrer » le bon choix à ceux qui ne savaient pas pour qui voter. Il va falloir retenir la leçon.

    Et le travail commence aujourd’hui car la majorité de la population n’a pas voté pour Ennahdha. Ne l’oublions pas.

     
    • Mehdi 11:19 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Tataouine (4 sièges) :
      Ennahdha: 24592 voix (3 sièges)
      Pétition populaire: 2375 voix (un siège)
      PDP: 1980 voix
      CPR: 1381 voix

      ils ont eu 10 fois plus que le deuxième et n’obtienne que le double en terme de siège !!!

      … mais oui… au fait la majorité ne leur a pas voté consciemment… c’est juste qu’ils étaient indécis et ne savaient pas à qui donner leurs voies !!! En plus les « bien penseurs civilisés progressistes » du PdP et du Tajdid n’étaient pas là pour leur montrer le bon choix.. !!!

      RÉVEILLEZ VOUUUUS …. la Tunisie s’est libérée… les tunisiens ont voté et ils ont choisie…
      vous n’êtes une minorité APPARANTE et qui fait un peu trop de boucan

    • nabil SAHLI 14:12 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      C’est drole de voir combien certains pseudo-democrates sont mauvais perdants (ainsi que le titre de cette page : Les citoyens ont la parole, ils voulaient dire NOS citoyens). Rien n’enlevera l’emotion et la fierete que TOUS les TUNISIENS de souche ont ressenti devant les longues files d’attente (5h parfois) qui prouvent l’engouement de ce GRAND PEUPLE. BRAVO LES TUNISIENS

    • Abdeljabar 11:51 le 26 octobre 2011 Permalien | Réponse

      M. BENZ,
      Une leçon de calcul s’impose : 1/4 pour nahdha ssi (seulement et seulement si) vous pensez que les abstenus (45 à 50%) sont anti-nahdha. Lourde erreur, ces silencieux peuvent virer vers n’importe quel bord. On arrête donc avec ces pronostics à 2 balles. Le reste de votre article est plus pertinent.

    • Tarek 16:42 le 26 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Mr Riadh Zaoui, je sais qu’est ce que vous faites dans la vie, mais,je suis sûr que vous n’étiez pas bon en Maths…

    • didondelenda 14:55 le 27 octobre 2011 Permalien | Réponse

      La majorité de la population va faire en Tunisie ce qu’elle sait faire formidablement bien : se terrer, fermer sa porte, se taire, chuchoter mais accepter. Comme elle a accepté la corruption sous Ben Ali, comme elle a accepté le mensonge sous Ben Ali, elle acceptera de se soumettre à un autre pouvoir, fusse-t-il moralement illégitime.
      Cette révolte n’aura été qu’une parenthèse de quelques mois.
      Petit à petit, les eaux du fondamentalisme religieux montent. Il reste quelques ilôts? Patience, tout finira par être englouti.
      Le peuple tunisien va accepter qu’un parti tricheur participe à la rédaction de la loi fondamentale. C’est-à-dire que ce qui va unir le peuple tunisien, c’est mensonge et tricherie. C’est pour cela qu’il est tellement important d’attaquer ce parti et c’est pourquoi les effets de son maintien seront dévastateurs.
      Malheureusement, il est devenu inattaquable. Déjà. C’est dire comme il va bientôt passer de ce statut d’inattaquable à la position de celui qui attaque, attaque ceux qui ne veulent pas respecter sa loi folle. La loi édictée par lui et non respectée par lui mais qui s’imposera à tous.

  • julienpainf24 10:11 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    « Ne regrettez pas votre combat contre Ennahdah » 

    Sur sa page Facebook, Moez Bassalah répond à ceux qui regrettent d’avoir autant parlé des islamistes pendant la campagne. A ceux là il répond que la victoire d’Ennahdah était annoncée et que les progressistes se devaient de lutter contre le parti islamiste. Lui ne regrette rien.

    Vous les reconnaitrez facilement. Ils ne sont ni pour, ni contre Ennahdha (du moins c’est ce qu’ils se forcent à croire), mais en sont depuis ce matin et la parution des premiers résultats à ressasser les prétendues « erreurs » du camp des démocrates, camp qu’ils ont tendance à résumer sous l’appellation « les laïcs ».

    Des « vous regretterez vos attaques incessantes contre Ennahdha » par-ci, des « ce qui nous arrive aujourd’hui n’est que le fruit de l’acharnement des chantres de la liberté d’expression » par-là, rejetant ainsi sans interruption toute leur haine sur ceux qui, comme moi, se seraient battus selon eux pour une cause perdue d’avance et de faux problèmes.

    Se présentant généralement comme blogueurs, parfois simplement cyber-activistes, souvent par imposture, ils n’ont depuis ce matin du 24 octobre 2011 qu’un seul argument qui ressort de leurs cyber-défecations. Prétendant détenir le monopole du recours à la rue, recours qui jusqu’à hier ne devait se faire que selon leurs normes, soit pour des causes anti-RCDistes, les voilà aujourd’hui à pleurnicher leur peine, pensant culpabiliser ceux qui ont fait preuve (toujours selon leurs mots) d’acharnement inutile infondé sur les islamistes.

    Mais chers amis (je dis cela seulement par principe, le fait est que j’en ai énormément dans ma liste d’amis), cela cache une réalité bien plus profonde. La réalité, c’est que contrairement à vous, nous ne regrettons rien.

    La réalité, c’est que la victoire d’Ennahdha était écrite d’avance, certes peut être pas de manière aussi écrasante, mais nous ne devons cela qu’à l’idiotie de Nabil Karoui, qui, s’il avait pris la peine de flouter le visage de Dieu, le message réel de Persepolis qui est le danger de l’Islam politique serait passé plus efficacement…

    La réalité, c’est que vos accusations témoignent de la fébrilité de votre esprit, pleinement traduite à travers vos propos haineux envers tous ceux qui n’ont pas partagé le même combat que vous durant les 9 derniers mois..

    VOTRE réalité, c’est que nous avons fait gagner Ennahdha.. NOTRE réalité, c’est que nous nous sommes battus pour un danger qui risque de se concrétiser à cause de votre passivité.

    Votre combat, c’était empêcher la révolution d’être volée, et violée dans ses principes. Le notre, c’était de vous prouver qu’elle avait déjà été volée..

    La réalité, c’est que vous savez aussi bien que nous que le débat identitaire n’a pas été lancé par le camp des laïcs, mais bien par celui des islamistes, ceux-ci prétendant défendre une culture et une civilisation qui n’ont jamais souffert.

    Ne regrettons pas nos efforts, j’ai tout de même la conviction que ceux qui critiquent les actions des anti-Ennahdha durant les 9 derniers mois ne le font que par frustration personnelle d’avoir sous-estimé le danger. Vous pensez que nous culpabilisons, mais la réalité, c’est que vous culpabilisez. Vous prétendiez connaître les craintes des classes populaires, mais la réalité, c’est que vous ne compreniez même pas vos propres craintes…

    Enfin, la réalité, c’est que nous acceptons avec joie les résultats des élections, quand au même moment vous commencez à parler de « reprendre la rue »…

    …mais la seule vérité c’est surtout que si c’était à refaire, nous le referions avec encore plus de virulence.

    Le combat continue.

     
    • Ben Selma Fredj 10:25 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      La réalité est de continuer à combattre pour voir un jour meilleur.

    • Wassim 10:59 le 25 octobre 2011 Permalien | Réponse

      et moi je regrette pas mon soutien a ennahdha!!!
      mouahahahah
      vous réfléchissez tellement comme un mécréant … non … un occidental que vous vous mettez a craindre n’importe quels barbus qui ne veulent qu’une chose pouvoir penser respirer réfléchir librement comme un musulman du temps du prophète! ni plus ni moins

      ce n’est pas le combat qui continue mais votre rêve. Le rêve de ceux qui veulent voir une Tunisie mécréante. Mais Dieu est grand et le Peuple Tunisien a choisi!!!!

  • Thouraya Ferid 09:32 le 25 October 2011 Permalien | Réponse  

    Rached Ghannouchi nouvelle figure du billet de 5 dinars 

    Les tendances, non confirmées par l’ISIE, donnent le parti Ennahdha largement en tête à l’élection. Un internaute s’est donc amusé à faire ce photomontage où l’on voit  Rached Ghannouchi sur les billet de cinq dinars.

     
  • Sarra Grira 17:23 le 24 October 2011 Permalien | Réponse  

    « L’âne démocrate » 

    La révolution tunisienne a souvent été présentée comme celle des « réseaux sociaux » de Facebook et Twitter, faisant, parfois à tort, un miroir de l’opinion publique tunisienne. Une illusion qui peut créer un fossé entre le monde virtuel et la réalité et faire oublier à certains cyber militants que la mobilisation sur Internet ne suffit pas, comme le souligne Amine Manai sur Facebook, au lendemain des élections.
    (Lire la suite…)

     
    • Rim 19:58 le 24 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Bonjour Sarra, je ne suis pas entièrement d’accord avec ton analyse. N’oublions pas que le parti Ennahdha n’est pas un nouveau parti, qu’il a l’expérience de la propagande et qu’il bénéficie de soutien (financier entre autre) énorme que les autres jeunes partis n’ont pas. Ennahdha avait les moyens de mener une campagne électorale sur tout le territoire tunisien et à l’étranger. Beaucoup de tunisiens ont voté pour Ennahdha pas par conviction religieuse, mais parce que c’est le seul parti qui leur semble prêt, qui semble avoir de l’expérience et Un exemple concret, mon père a fait du tractage pour le pole, il était également observateur pour le pole, au bureau de vote de notre quartier, et il a remarqué la nette différence de moyen entre le parti qu’il soutient et Ennahdha.
      Le plus important est que le peuple tunisien a fait preuve dune maturité politique dont beaucoup de personnes en Tunisie, à l’étranger et sur internet ne se doutaient pas ! J’ai donc confiance en mon peuple. La démocratie est une chose qui s’apprend, cela a pris plus d’un siècle au peuple français après la révolution française !

    • webreportertunisie 22:22 le 24 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Bon c’est un apprentissage…la mobilisation est rassurante tout de même. Encourageons cette première nouvelle démocratie.

  • Nesrina HAMAICI 15:32 le 24 October 2011 Permalien | Réponse  

    Répartition des sièges dans les 27 circonscriptions électorales 

    L’Assemblée Constituante, enjeu des élections du 23 octobre, comptera 217 sièges (un siège pour 60 mille habitants).  199 sièges seront partagés entre les 27  circonscriptions électorales et 18 membres de la Constituante représenteront les Tunisiens résidant à l’étranger. Vous trouverez ci-bas le détail de cette répartition.

    (Lire la suite…)

     
  • Sarra Grira 14:47 le 24 October 2011 Permalien | Réponse  

    Les premières estimations des résultats des élections constitutionnelles 

    Les premières estimations des résultats des élections tunisiennes ont commencé à tomber depuis hier soir, peu après la fermeture des bureaux de vote. Le site fhimt.com lance à cette occasion une OpenData collaborative qui rassemble les résultats bruts des dépouillements des votes dans les différentes circonscriptions, sous-forme de tableau.

    Le site propose aussi un pronostic sur les élections sur Facebook, car le réseau social est également devenu un thermomètre des sensibilités politiques, ouvert à tous les paris depuis hier soir.

    Plus de détails sur le site de Fhimt.

     
  • Thouraya Ferid 12:20 le 24 October 2011 Permalien | Réponse  

    Les élections en images, d’un parti à l’autre 

    Sofiène Chourabi , président de l’association  » Conscience Politique » s’est rendu hier soir aux sièges de différents partis politiques où il a rendu compte, en photos, de l’ambiance qui y régnait :

    Au siège du PDM, le Pôle Démocratique Moderniste

    Au siège du PDP, le Part Démocrate Progressiste

    Chez Afek Tounes

    Devant le siège d'Ettakatol

    Devant le siège d'Ennahdha

    Au CPR, le Congrès Pour la République

     
    • RT-FILEKEY 16:22 le 24 octobre 2011 Permalien | Réponse

      @ ALL TUNISIENS LIBRE
      @ ALL PDP et ETTAKATTOL + Sihem B.Sedrine + Lina B. Mhenni

      LA REVOLUTION N’EST FINI
      LA REVOLUTION EST VOLE’ DE L’ARGENTS SAOUDIENS ET LYBIENS IL FAUT DEGAGER L’EMBASSADEUR SAOUDIENS A TUNISI C-LUI qui presse les Tunisiens !!!

      ORGANISEZ VOUS
      SINON JE M’ENGAGE DE BRULER L’EMBASSADE SAOUDIENNE A TUNIS
      les Saoudiens c-eux qu’ils veulent PUNIR LA REVOLTE
      SONT LES SAOUDIENS qui payent pour le TERRORISME EN NA .
      IMPOSSIBLE IMPOSSIBLE AVEC DES MOUTONS DE L’AID POUR ACHETER DES VOIX
      C-POUR SA JE N’EST PAS VOTE’

  • Fatma 12:01 le 24 October 2011 Permalien | Réponse  

    Les réactions des internautes tunisiens varient entre acceptation stupeur… 

    Au lendemain des élections, les réactions se multiplient sur la toile tunisienne pour commenter les premières estimations qui donnent le parti « Ennahdha » comme favori dans la plupart des circonscriptions. Petit tour d’horizon à travers les tweets :

    Certains appellent au respect un scrutin porté par un très grand nombre d’électeurs (près de 90% de taux de participation) :

    http://twitter.com/#!/nayzek/status/12835956807709491

    Quelques Twittos reprochent aux indépendants d’avoir affaibli les partis de la gauche progressiste :

    Sans oublier une touche d’humour…

     
  • julienpainf24 22:20 le 23 October 2011 Permalien | Réponse  

    Un blogueur français filme dépouillement en livestreaming et tweete même une tendance 

    Le blogueur français Tristan Mendes France, et son collègue Alban Fischer, ont diffusé en livestreaming le dépouillement dans un bureau de vote de la rue de Marseille. D’après le service de presse de presse de l’ISIE, c’est illégal. Ils ont en outre  fait le tour de trois bureaux de vote dans cette même rue de Tunis et ils ont même twitté la tendance qu’il ont pu y constater. Selon lui, le dépouillement fait apparaître une tendance de vote claire en faveur d’un parti.

    Tristan était passé nous voir il y a deux jours et nous avait accordé une interview.

     
    • Lesage 23:15 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Si c’est illégal, on annule les votes!
      Il ne nous manquait plus que ça .

    • chamakhi 07:37 le 24 octobre 2011 Permalien | Réponse

      je pense que vous n’avez pas le droit de filmer , mais je suis observateur a nice, et je peux vous garantir que votre méthode c’est la seule méthode d’informer les gens avant de falcifier les urnes, il y a eux beaucoup de racollage , on a payé les gens pour avoir leurs voix….. que des méthodes malhonnettes , enfin je suis trés décues par le vote de mes compatriotes , el nahda et les partie islamique vont nous faire payé le prix de la libérté tres cher , pour moi , la révolution n’est juste qu’un coup d’etat non annoncé , ou les parties islamique on su profitez, je craint le pire, pauvre peuple, la majorité des gens qui ont voter a l’etranger pour el nahda c’est des gens 1ere géneration immigré (retour vers les tradition) mais pas une réflexion sur la liberté et les droit de l’homme , le peuple a choisi la voie la plus rassurante se cacher dériere la religion , mais el nahda n’a pas les mains propre , est pour moi , on rentre dans une période sombre …..et avec la lybie qui ont proclamer el charia hier comme constituante l’avenir somble difficile a prévoir .
      merci

  • Shady Benz 19:26 le 23 October 2011 Permalien | Réponse  

     
  • Thouraya Ferid 18:08 le 23 October 2011 Permalien | Réponse  

    Les candidats qui ont respecté la file d’attente ce matin… et les autres 

    Sur Internet, tout le monde se posait cette question : « Est-ce que les politiciens tunisiens, notamment les chefs de partis, ont eux aussi respecté la file d’attente aujourd’hui? » Quelques réponses :

    Mustapha ben Jaafar, tête du FDTL, a attendu traquilement son tour.

    Moncef Marzouki, tête du CPR, est bien dans la file d’attente.

    Rached il Ghannouchi aurait tenté de couper la file d’attente.

    A l’école primaire « Bilel » d’El-Menzah 6, un témoin nous a affirmé :

     » J’étais en train d’attendre mon tour devant le bureau de vote quand soudain j’ai entendu derrière moi les gens crier et appeler quelqu’un à respecter la file. Les cris commencent à s’élever, je me retourne et je vois Rached il Ghannouchi, accompagné de sa femme et de ses proches. Les gens présents commencent à crier « dégage » et Ghannouchi rebrousse chemin et se met à la queue de la file, de même que ceux qui l’accompagnaient.

    Cette vidéo a été tournée lorsque Ghannouchi est sorti du bureau de vote.

    Nous avons appelé le siège du parti d’Ennahdha, et voici la déclaration de  Mr Nejib Gharbi, responsable au bureau exécutif d’Ennahdha :

     » Je nie absolument ce fait. Mr Rached Ghannouchi n’a pas essayé à couper la file d’attente. En effet, il a fait la queue comme tout le monde et cela durant deux heures. A sa sortie du bureau de vote, certains l’ont hué. Nous pensons qu’un comportement pareil n’est pas digne de la scène politique de ce pays. »

    Maya Jribi, secrétaire général du PDP, a bien attendu son tour devant le bureau électoral de Ben Arous

    Si vous étiez dans la file d’attente avec un candidat, postez un commentaire pour nous dire s’il a fait la queue comme tout le monde.

     
    • samia ben achour 18:17 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      si vous regarder bien la video vous véré que sont doit est deja bleu quand les gens on crier degage c a dire apres avoir fait la queue sinon il auron fait cela avant et il aurait eteé filmeé alors vous devrai trouver mieu puor l acuser.

      • julienpainf24 18:28 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

        Vous avez raison, la vidéo a été tournée à la sortie du bureau de vote. Toutefois, notre témoin confirme que Rached Ghannouchi a essayé de couper la file à son arrivée. Nous précisons également que le parti Ennahdah dément.

        • Mehdi Ben Amor 19:12 le 23 octobre 2011 Permalien

          de toutes facons le video est claire ghannouchi a été hué aprés avoir voté, le fait que vous maintenez votre version malgré cela est bizzare, je vient de poster une reponse ou on voit clairement que Mr Ahmed Ben Brahim n a pas fait la queue, preuve a l appuis, faites donc votre travail!

    • Insaf 18:41 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      J’étais également dans la longue file d’attente au moment de l’arrivé de Rached Gannouchi qui a d’abord essayé de passer devant tout le monde pour entrer directement dans l’enceinte des bureaux de vote, s’est fait fortement hué par les élécteurs et n’a donc pas eu d’autre choix que se mettre dans la file comme tout le monde.
      Donc oui il a fait la queue mais contraint et forcé.

      • citoyen 23:03 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

        lol je sens votre engagement vers ennahda dans votre recit je sai pas pkoi. bref toutes les filles socontre ennahda… je vous plein pa

    • Salah Elfalah 18:44 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Pas la peine de jouer au plus fins et de consacrer tout un article au candidats ayant respecté ou pas la file, pour dire que Guannouchi aurait tenté de couper la file d’attente avec SIX témoins à l’appui. Ça va vous avez jeté votre petite pierre dans votre eau trouble.
      Ça n’est tout simplement pas vrai. Il a été hué par une bonne partie de la foule à sa sortie du bureau de vote. Ça par contre est vrai. Et c’est normal car cette zone connue pour comme un fief du RCD et de la bourgeoisie de Tunis.

      • Hedi Brahim 20:05 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

        Cette zone pullule aussi de Nahdhouis pleins aux as tels que R. Ghanouchi : allez jeter un coup d’oeil à ses voitures et sa maison et vous comprendrez. Tout les notables de ce parti reçoivent des « rémunérations » faramineuses de la part de qui vous savez. Parole de Nahdhaoui.

    • citoyen 18:48 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      d’autres ont fait encore pire

      http://carte.isie.tn/fr/reports/view/2020

    • wahab hakeem 18:57 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Mais pourquoi ce temoin n’a pas pris quelques photos ou video?? car ce video dans l’article est pris après que Ghannouchi aurait voté. Et on se demande d’une autre chose: pourquoi les nahdhaouists ont pas criée « Dégage » pour les autres candidats dans les autres regions?? juste une question. c’est à vous de la traduire

    • Mehdi Ben Amor 19:00 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      sur le reportage diffusé par nessma dont voici le lien : https://www.facebook.com/photo.php?v=2604138142225
      on voit tres clairement que ahmed ben brahim n a pas fait la queue et est repartit en BMW

    • Dorra Bouzid 19:20 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      les chefsont du Pole ‘,dit- on ,,ont fait comme tout le monde

    • Hedi Brahim 20:01 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      J’étais à Menzah 6 ce matin et voici le réalité : R.Ghanouchi est arrivé accompagné de ses gardes du corps et des membres de sa famille. Ils ont cru pouvoir ne pas faire la queue en s’avançant vers l’entrée du bureau de vote. Les électeurs s’en sont rendus comptes et se sont mis à crier « ESSAAAAAF ! » A ce moment Ghanouchi et les siens ont décidé de faire la queue comme tout le monde. Durant l’attente aucun incident et tout s’est déroulé dans le calme. Une fois qu’il a voté et qu’il est sorti, des femme l’accompagnant se sont mises à faire des Youyous « Zgharit ». Les électeurs ont pris ça comme de la provocation et se sont mis à crier DEGAGE tous en choeurs.

    • Samira Messaadi 20:55 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      J’espère qu’il y aura pleins pleins pleins d’autres dégage pour Elghanouchi

  • Nesrina HAMAICI 17:57 le 23 October 2011 Permalien | Réponse  

    Le blogueur Accent circonflexe : « Sur Internet, on a toujours été dans le traitement superficiel » 

    Dhia Mansour, un blogueur tunisien connu sous le nom d’ »Accent circonflexe », nous a rendu visite à Tunis.

    Il nous a parlé un peu de la blogosphère en Tunisie, qu’il juge durement.

    «… Entre avant et après la révolution, il y a pas eu un grand changement, on a toujours été dans un traitement superficiel au niveau d’Internet…. Au lieu d’aborder des notions conceptuelles, on a participé à des manœuvres politiques d’une manière consciente ou inconsciente…. »

     
  • Nesrina HAMAICI 17:47 le 23 October 2011 Permalien | Réponse  

    Les doigts bleus des partis politiques tunisiens 

    Dessin de l’artiste Zattalov publié sur Facebook

     
  • julienpainf24 17:27 le 23 October 2011 Permalien | Réponse
    Tags : ,   

    Les résultats seront annoncés mardi 

    Le président de l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), Kamel Jendoubi, a déclaré dans une conférence de presse que les résultats ne seront probablement annoncés que mardi dans l’après-midi.

     
    • Emir Driss 17:43 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      POURQUOI MARDI????????????????????????????????
      Pourquoi pas CE dimanche 23 octobre soire?????????????????
      C’est quoi cette histoire?????

    • RT-FILEKEY 08:21 le 24 octobre 2011 Permalien | Réponse

      les resultats 2 jrs plustarts ?? voila les preuves de la pauvrete’ techniques et Admenistratifs , avant tous ces ‘elections sont illigal .ily a beaucoups d’argents sale meme en USD $ et offrir des moutons pour acheter les voix surtaout ENNAHDA .par USD c-la preuve que ces argent du golfe ..!!!

      je suis passimismt de quel droit les islamistes ont participe’ au ‘elections ?
      faite Attention au plans wahabites Qatar et l’arabie Saoudite investir pour le TERRORISM au NA. voir aussi AL-JAZEERA a commencer de provoquer les generaux en ALGERIE .

      la REVOLUTION FAIT PAR LES TRAVAILLEURS DEPUIS 2008
      ET LES ISLAMISTES RECOLTENT LA BEURRE DU BEURRE ?????

  • julienpainf24 17:09 le 23 October 2011 Permalien | Réponse  

    Les reportages de FRANCE 24 

    Retrouvez tous les reportages, les chroniques et les interviews des journalistes de FRANCE 24 sur notre liveblogging.

     
    • TAOUFIK 17:30 le 23 octobre 2011 Permalien | Réponse

      Vous faites un travail merveilleux, j’ai une admiration pour votre chaine.

c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 119 autres abonnés